Couple heureux ballons, vivre avec un hypersensible

Découvrir son hypersensibilité est rassurant et réconfortant. C’est le premier pas vers la reconnexion à soi. Mais ce chemin est long et nous n’avançons pas seul : nous vivons entourés de notre famille, nos amis, notre moitié…

S’il nous est parfois difficile de composer avec ce trait de caractère, qu’en est-il pour notre entourage ? Comment vivre avec un hypersensible ?

Tu vis avec un(e) hypersensible ? Je te livre ici 5 conseils pour améliorer ta relation !

Se renseigner sur l’Hypersensibilité

lecture sur l'hypersensibilité, se renseigner sur l'hypersensibilité

Le premier conseil que je peux te donner est de te renseigner sur le sujet. Bravo, il semble que c’est exactement ce que tu es en train de faire ! Les personnes hypersensibles peuvent avoir du mal à verbaliser leurs émotions. En étudiant le sujet, tu pourras développer ton empathie et être plus à même de comprendre ton partenaire. Cela te permettra également de porter un œil neuf sur la sensibilité, en éliminant certains préjugés que tu pourrais avoir.

Apprendre à l’écouter 

écoute active, active listening

Nous pensons souvent à tort qu’une personne qui se confie attend des conseils. Bien souvent, elle a plus besoin d’une oreille attentive que de conseils maladroits, voire destructeurs à long terme (une pensée aux fameux « prends du recul », « tu dois t’endurcir » qui ne font pas du tout avancer la situation). 

Écouter est un exercice complexe qui s’apprend, et se pratique. 

Voici quelques conseils pour une écoute active et bienveillante :

  • Envoyer des signaux d’écoute (hochement de tête, contact visuel…)
  • Reformuler les propos de la personne hypersensible, en prenant soin d’insister sur l’émotion vécue plus que sur l’évènement en lui-même,
  • Poser des questions ouvertes pour relancer le dialogue,
  • Accepter les silences pour favoriser la parole,
  • Laisser la personne s’exprimer avant de rebondir,

Attention, faire preuve d’écoute et de bienveillance ne veut pas dire que tu dois être d’accord avec ton interlocuteur, ou tomber dans la complaisance. Tu as aussi le droit d’être écouté et d’expliquer ton point de vue. L’objectif est d’exprimer l’expérience vécue, avec un temps de parole partagé.

Apprendre à communiquer

mégaphone, s'exprimer, expression, communication, apprendre à communiquer

Vivre avec un(e) hypersensible, c’est aussi apprendre à s’exprimer de manière constructive.

Lorsque les émotions prennent le dessus, les conflits peuvent pointer le bout de leur nez. Développer ses qualités de communication est alors un atout précieux.

La Communication Non Violente (CNV) est un outil efficace. Le principe repose sur 4 étapes :

  • Observation : décrire la situation de manière objective,
  • Sentiments et attitudes : exprimer les sentiments suscités par la situation,
  • Besoin : clarifier ses propres besoins (appartenance, indépendance, honneteté…)
  • Demande : faire une demande claire à son interlocuteur, réalisable instantanément de préférence

Le « JE » est de rigueur pour appuyer sa propre expérience vécue, sans accuser l’autre.

Enfin, je te rappelle que 90% de la communication passe par le non-verbal (intonation, position du corps, gestes…). Pense alors à accorder ton attitude avec les mots que tu emploies pour calmer la situation.

Identifier ses réactions émotionnelles « parasites »

Chaque personne hypersensible présente ses propres limites, et ses propres réactions à l’hyperstimulation. Et comme chaque être humain, elle possède des « réactions émotionnelles parasites ». En résumé, se sont des « crises » inappropriées et/ou disproportionnées, en réaction à un stress trop intense du cerveau. Bien souvent, l’émotion vécue pendant la crise est répétitive : colère, tristesse…

Lorsque la personne hypersensible a été « hyperstimulée », les réactions parasites sont fortement probables. Après journée stimulante elle peut alors devenir désagréable, triste, irritable… Identifier ces réactions se révèle très pertinent car cela permet de faire remarquer que c’est l’hyperstimulation qui parle, plus que la situation en elle-même. Dans ton cas, cela t’aidera à prendre du recul par rapport aux réactions de ton partenaire, ne pas te sentir visé ou responsable.

Respecter son besoin de solitude

 femme sur un hamac repos solitude

L’hyperstimulation entraine une fatigue importante. En effet, percevoir de nombreux signaux (sensitifs ou émotionnels) au quotidien est très éprouvant. Les personnes hypersensibles ont donc un besoin de retour au calme imminent. Être seules leur permet aussi de se retrouver, de calmer leurs tempêtes émotionnelles, de faire redescendre la pression. Parfois, quelques minutes suffisent mais s’avèrent indispensables.

Il est très important que tu ne vives pas ce besoin de solitude comme un rejet et/ou que tu n’insistes pas pour passer chaque instant avec ton ami(e). 

Identifier les situations hyperstimulantes et vous laisser du temps séparément sont de premières pistes pour respecter ce besoin. Vivre avec un(e) hypersensible, c’est accepter aussi de vivre sans, parfois.

Enfin, il est important de rappeler que les relations sont faites de compromis, d’échanges, d’ajustements…des deux parties ! Être hypersensible ne doit pas être une excuse pour n’en faire qu’à sa tête, comme être sensible ne doit pas être une raison de décrédibiliser l’hypersensibilité de son partenaire. En développant chacun vos capacités d’écoute et de communication, et en respectant vos besoins respectifs, votre relation devait alors ne s’en porter que mieux !

5 conseils pour vivre avec un hypersensible

Categories:

3 Responses

  1. Bonjour
    Je connais une personne qui est hypersensible et qui correspond à tous les critères de ce comportement que vous venez de décrire
    Elle m’a parle une fois de projet de vie avec moi; puis un an d’après, plus rien, pretextant
    que son souhait de vivre à Paris était impossible en raison du COVID 19 qui peut s’attraper plus facilement dans la capitale qu’en province et que tous nos projets de sortie seraient ajournés jusqu’à l’an prochain?!? Est ce de la provocation calculée pour me dire implicitement que tout était fini entre nous ou est ce dû à son hypersensibilité?
    J’aimerais avoir quelques éclaircissements sur cette attitude et suis prêt à répondre à vos questions. Merci d’avance.

    Jérôme

    • Bonjour Jérôme,
      Je lis et comprends votre désarrois quant à votre relation. Il m’est difficile de vous apporter une réponse précise car je n’ai ni votre contexte, ni celui de votre compagne, mais je vais tenter de vous aider au mieux.
      Avez-vous tenté de nouer un dialogue avec elle ? Ces questions que vous me posez, les lui avez vous posé directement ?
      L’hypersensibilité est un trait de caractère qui peut prendre des milliers de formes; autant qu’il y a d’individus hypersensibles. Nous notons bien entendu des tendances (cf cet article), mais il convient de garder en tête que chacun possède son parcours, ses blessures, ses atouts et faiblesses. Je vous invite à questionner votre partenaire pour déceler ce qui pourrait se cacher derrière cette tendance à remettre vos projets à plus tard… Je vous propose de créer un cadre sécurisant en lui accordant votre écoute, et en parlant au « JE ». Par exemple, vous pourriez lui exposer votre ressentis pour ouvrir le dialogue : « Quand tu reviens sur nos projets de vie, je me sens… car j’aimerai… Serais-tu d’accord pour… ? »
      Qu’en pensez-vous ?
      Belle journée,
      Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

massa ipsum porta. ipsum felis venenatis