Anaïs – Coach (hyper)sensible

« On ne voit bien qu’avec le coeur »

Mon côté idéaliste et ambitieux est convaincu qu’à mon échelle, je peux contribuer à redorer le blason de la sensibilité, et lui offrir toute la place qu’elle mérite dans notre société. Le premier pas : l’accepter et l’aimer chez soi-même, pour incarner pleinement ce message d’avenir.

Mon histoire…

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été très sensible.

Mes émotions ont toujours été très présentes dans ma vie. Petite, j’avais de nombreuses peurs, et un fort besoin d’être rassurée. J’étais cette petite fille déguisée en fée, qui rêvait de sauver les animaux, aider les gens… On m’a souvent fait remarquer que je vivais dans un monde de bisounours, une réalité parallèle faite de papillons et d’arcs-en-ciel (j’assume ma niaiserie) ! J’étais pleine de candeur, d’innocence, de rêves.

En grandissant, mon besoin d’être aimée s’est manifestée à travers mon comportement : petite fille modèle, première de classe, souriante, polie, rigolote, qui prend soin de sa famille… A la maison, je passais mon temps à lire, dessiner, écrire des romans, peindre, étudier. Un vrai rat de bibliothèque, avec un jardin secret de la superficie de la lune : jamais un mot sur mes émotions, les difficultés avec des camarades à l’école… J’ai toujours été très secrète, bien que ma vie intérieure ait toujours été extrêmement dense.

J’ai toujours adoré apprendre et faire plein de choses : équitation, guitare, sport, peinture, moto… Mais ce qui m’a le plus révélé : c’est la danse ! J’étais une jeune fille pétillante, curieuse, intelligente, insouciante, pleine de vie, avec son caractère parfois bien trempé, surtout avec ses proches. On pourrait dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes ! J’ai adoré mes années de lycée, durant lesquelles j’ai rencontré mon compagnon, avec lequel je partage toujours ma vie ! 

A mon BAC, j’ai du choisir une filière, une voie que j’allais suivre. J’étais terrorisée : et si je faisais le mauvais choix ? Mon coeur me criait de me lancer dans le social, et mes proches m’exprimaient que cette voix m’était impossible, car « trop sensible ». Ils voulaient me protéger, alors que je les ai écouté. Je me suis orientée dans le commerce, où j’ai travaillé en alternance dès 18 ans. J’avais besoin d’être indépendante, de me construire, d’évoluer…

Après des déboires au cours de mes expériences en magasin (management autoritaire, manque de liberté, de stimulation intellectuelle, bruits, odeurs…), j’ai trouvé un environnement au sein duquel je me suis révélée. Le contact humain, la communication, la stratégie d’entreprise, le challenge… J’ai évolué professionnellement et personnellement en très de peu de temps. Je me suis sentie puissante, épanouie, inarrêtable : j’étais vraiment épanouie !

Un an après mon embauche à temps plein, le tableau se noircit. Les objectifs m’écrasent de tout leur poids, les litiges clients absorbent toute mon énergie, les relations avec mes collègues s’effritent… Mon juge intérieur se met alors à me tyranniser : je me sens nulle, je dois être plus combative, plus business woman, moins sensible, plus productive, plus PARFAITE. Je m’épuise physiquement, émotionnellement, et cours après la reconnaissance dans le regard des autres. Ce n’est pas assez. Rien n’est jamais assez. Ajoutons à cela des difficultés personnelles : perte d’un être cher, maladies, disputes familiales…

Le cocktail fut explosif : burn-out.

Du jour au lendemain, assignée à domicile, sans travail, ni plus aucune estime de moi-même. S’en suivent les mois les plus difficiles de ma vie : dépression, fatigue intense, perte de sens, crises d’angoisse, trouble anxieux généralisé… J’avais l’impression d’être faible, folle, fragile, perdue, sans avenir…

Ce fut aussi les mois les plus importants de ma vie.

Des mois au cours desquels j’ai fait connaissance avec moi-même. A coups de tests, de thérapies, de formations, d’ateliers et de lectures : j’ai découvert mon hypersensibilité, mes schémas répétitifs, mes croyances limitantes, mes comportements auto-saboteurs, mes parts d’ombre… Mais aussi mes ressources, mes qualités, mes talents, ma singularité, ma lumière. Je rallumais ma petite étincelle.

Surtout, j’ai appris à m’aimer, et à me connecter à qui je suis vraiment. A mes désirs les plus profonds, mes rêves les plus ambitieux, mes valeurs les plus ancrées.

C’était maintenant clair : j’allais suivre mon rêve d’aider les autres, et mettre à profit toute mon expérience pour accompagner les personnes (hyper)sensibles sur le chemin de l’amour de soi.

Je me suis formée, j’ai crée Talent Hypersensible, et me voici aujourd’hui. Une jeune femme chef d’entreprise, coach, sensible, artiste, douce, idéaliste, spontanée, émotionnelle, intuitive, lunatique, exigeante, bienveillante, intelligente… Je suis là, avec mon ombre et ma lumière : j’apprends à être et rester moi, authentique, imparfaite.

Aujourd’hui, j’accompagne les personnes sensibles et hypersensibles pour qu’elle puissent elles-aussi se redécouvrir, accepter leur sensibilité, et milles et une autres facettes de leur personnalité. Mais surtout : qu’elles s’aiment, s’assument, s’affirment et se donnent le droit de rayonner, d’être ambitieuses, joyeuse, libres.

Mon portrait chinois

Si j’étais un animal, un élément, une pierre, un être légendaire, je serais : 

un renard

Sensible, observateur, attaché aux liens familiaux, indépendant, intelligent, rêveur.

l’eau

Douce, enveloppante, rassurante, mais parfois impétueuse, puissante, torrentielle.

une amethyste

Pierre d’apaisement, de sagesse, de transformation, et de protection.

une fée

L’amour de la nature, la magie, l’espièglerie, l’innocence, la capacité d’influencer le futur.

Envie d’avancer à mes côtés ?

Mes formations

Ma pratique s’est construite à partir d’un socle théorique et expérientiel.

L’apprentissage est pour moi une véritable passion, ainsi, je mets un point d’honneur à me former régulièrement. Ma passion est d’apprendre, encore et encore ! Ma curiosité naturelle me pousse donc à explorer de nombreuses thématiques en autodidacte (intelligence émotionnelle et neuro-sciences, Programmation Neuro-Linguistique, Communication Non Violente, Pleine Conscience, psychologie, phytothérapie…). 

Mon parcours de vie d’hypersensible et les méthodes/pratiques auxquelles j’ai eu recours dans mon développement personnel viennent enrichir chacun de ma pratique. Aussi, ma personnalité empathique, analytique et intuitive vient au service de mes accompagnements !

Analyse Transactionnelle
Niveau 1

CUEEP – Université de Lille 1

  • Les états du moi
  • Les transactions
  • Les jeux psychologiques
  • Les soifs fondamentales et signes de reconnaissance
  • Les sentiments et leurs fonctions
  • Les scénarios de vie
  • Les drivers

Se préserver de la souffrance des autres 

CUUEP – Université de Lille 1

  • Notions de fatigue de compassion et traumat vicariant
  • Le burn-out
  • Les facteurs de risques professionnels et personnels
  • Les facteurs de protection
  • Les mécanismes de l’empathie et ses impacts corporels
  • Conscience corporelle, pleine conscience et accueil des émotions
  • Les auto-soins
  • Auto-empathie et égoïsme créateur

Le stress

Christophe Herbert

  • Stress adaptatif et stress dépassé : stress, anxiété, angoisse…
  • Le stress au travail : le burn-out (épuisement professionnel)
  • Les facteurs de stress
  • Manifestations biologiques du stress
  • Gestion du stress (avant, pendant, après)
  • Psychométrie du stress : évaluer l’épuisement professionnel

Hypersensibilité et amour : oser être (enfin) soi-même

Charles CROUZAT et Marie-Aymeline CARON

  • Les manifestations de l’hypersensibilité en amour
  • Les styles d’attachement amoureux
  • Les 5 langages de l’amour
  • Les cavaliers de l’apocalypse
id ut mi, ultricies elit. risus. elit. elementum suscipit velit, ut adipiscing