Aujourd’hui, j’ai envie de te parler du petit hamster dans ta tête… Celui qui ne s’arrête jamais, qui tourne dans sa roue inlassablement : le mental ! Les ruminations sont un vrai sujet, pas seulement chez les hypersensibles d’ailleurs. Je te donne 3 conseils pour en sortir.

Qui ne s’est jamais entendu dire : 

  • « Arrête de te prendre la tête »
  • « Tu te poses trop de questions »
  • « Vous êtes combien là-dedans ?! »
  • « C’est quoi ces pensées existentielles ? »
  • « Tu penses trop !« 

Prenons un instant ensemble pour remercier ces nombreuses phrases, qui, en plus de n’avoir jamais aidé personne (ou presque), contribuent à alimenter ce foutu hamster…

« Ils ont raison… Je pense trop… Mais pourquoi ? Pas eux ? Qu’est-ce que je peux faire ? Oh non c’est pas vrai, je suis encore en train de penser… J’ai la boule au ventre maintenant… Je suis anxieuse ? Pourquoi donc ? »

Les ruminations ou le dialogue intérieur

Oui oui, on connait tous ce dialogue intérieur qui nous plombe bien le moral, et nous crée des problèmes là où il n’y en a pas. 

Nous avons un besoin de comprendre si fort, que nous allons jusqu’à nous décortiquer nous-même : nos pensées, nos émotions, nos fonctionnements… Et cela est problématique quand cette analyse se transforme en ruminations dont on n’arrive pas à sortir, et devient constante. 24h/24, 7j/j.

« J’ai l’impression d’être triste… Pourquoi ? Qu’est-ce qui peut bien me faire me sentir comme cela ? C’est vrai qu’avec du recul, un tel m’a fait une remarque… J’aurais du lui dire ceci, ou cela… Mais pourquoi je ne suis pas capable de dire ce que je pense ?! Je suis vraiment bête, je me déteste quand je suis comme ça ! Et je suis encore dans ma tête, comme d’habitude je n’arrive pas à dormir, je vais être fatiguée demain… Argh ! »

Je suis passée par là : mes pensées négatives m’ont menées au burn-out, puis à la dépression, et à un trouble anxieux, crises d’angoisse… J’étais coupée de TOUT ce qui m’entourait et vivais confinée dans ma tête, enchainée à mes pensées destructrices…

À l’époque, pas une journée sans me demander ce que je ressentais, ni pourquoi. Chaque fois, des pensées auto-harcelantes, parasites, jugeantes, anxiogènes ; et l’impression d’être littéralement bloquée dans ma tête, comme dans une bulle. Je suis physiquement présente, mais je vis à l’intérieur de mes pensées, je me sens aspirée de l’intérieur comme si ma tête et mes émotions allaient exploser.

Briser le cercle vicieux des ruminations

En soi, la rumination en tant que telle n’est pas mauvaise : elle est là pour nous protéger du danger, en nous rappelant une erreur passée pour éviter de la commettre à nouveau, en nous préparant aux risques du futurs… Mais elle devient vraiment handicapante au quotidien quand elle est omniprésente, harcelante, et qu’elle génère des émotions désagréables…C’est un véritable cercle vicieux !

Je ressens une émotion désagréable > je la décortique pour en trouver la cause > j’énumère toutes les raisons possibles, et cherche donc le négatif dans ma vie > j’ai des pensées négatives > je ressens une émotion désagréable… Et j’ai finalement l’impression d’être embourbé.e dans une vie de problèmes, avec des sentiments négatifs, ce qui me pousse à y penser pour essayer de trouver des solutions, qui alimentent encore la machine infernale…

Et ce hamster, si tu ne le nourris pas un minimum, il retourne dans sa roue pour passer le temps. J’ai donc envie de te donner 3 conseils pour l’apprivoiser et sortir des ruminations.

Nourris ton hamster

La clé est de fournir à ton cerveau (et à ton corps) des supports d’attention, qui te permettent de ne pas ruminer. Trouve une activité qui te transcende, durant laquelle ton esprit est pleinement focalisé : lecture, danse, peinture, jardinage, sport… C’est une stratégie de diversion, elle permet de couper court quand tu sens que tu es embourbé.e dans tes pensées improductives : on évite de s’en servir à outrance pour fuir la réalité par exemple…

Observe ton hamster

Au quotidien, essaie de détecter quand ton mental se met en route, identifie le déclencheur, et prends conscience que tu es en train de ruminer. S’il s’agit de regretter un évènement passé ou de t’inquiéter à propos de choses que tu ne peux pas contrôler ; tu rumines. Prendre conscience que ces pensées sont là, et qu’elles ne sont pas productives, est déjà un grand pas en avant.

Dédie des temps de roue à ton hamster

On évite de transformer le hamster en autruche en se cachant de la réalité… Ce qui compte, c’est de sortir ce que tu as dans la tête, de l’accueillir, et d’offrir un espace d’expression à toutes tes pensées. En déterminant des plages horaires de « ruminations » productives, tu permets de concentrer toutes tes pensées au même moment, et de te libérer pour le reste de la journée. Je te conseille de les écrire pour les sortir de ta tête ! 

Sache que les ruminations concernent 63% des jeunes adultes, 52% des quadras, et 2 fois plus les femmes que les hommes (quelle chance, c’est trop d’honneur…) ! Et c’est une particularité qui touche très fortement les personnes hypersensibles… Donc, tu n’es pas seul.e, tu n’es pas fou/folle, et tu peux te sortir de tes ruminations ! 

Parce que j’ai été particulièrement confrontée aux ruminations et à la difficulté d’en sortir après mon burn-out (coucou le trouble anxieux), et que cette période y est particulièrement propice… J’ai créé un atelier spécifique sur le sujet : Apaiser mon mental envahissant – Réorganiser mes pensées pour en finir avec les ruminations ! Un atelier vidéo qui reprend les particularités de ton cerveau d’hypersensible, le fonctionnement des pensées et ruminations, et de nombreux outils concrets, efficaces, et simples à appliquer ! 

Je te souhaite de bons moments, à lire, danser, peindre, jardiner…

Anaïs – FoxFlow Coaching

Je t’invite à t’aimer tel.le que tu es, avec TOUTES tes émotions en regardant la Masterclass offerte :

Si tu ressens le besoin et l’envie d’aller plus loin ensemble :

🦊 Les accompagnements individuels

🦊 Le programme d’auto-coaching (Phoenix 🔥)

🦊 Les ateliers thématiques

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis leo. pulvinar justo velit, facilisis Phasellus consectetur mi,