Anais Landrieu hypersensible au travail

Hypersensibles au travail : pièges à éviter et atouts à valoriser

Tu es en constante recherche de sens dans ton travail ? On te conseille souvent de « prendre du recul » ou te reproche de prendre les choses « trop à cœur » ? Le bruit de l’open-space te tape sur le système… Et être spectateur des désaccords de tes collègues te stresse ? 

Je te comprends car j’en suis : et nous sommes suivi par près de 20 millions de français. Nous sommes hypersensibles chez nous, mais aussi au travail.

L’hypersensible personnel et professionnel

personnalités au travail vie perso pro

Si tu t’es déjà renseigné sur l’hypersensibilité, tu sais alors qu’une personnalité hypersensible se caractérise en partie par une forte réactivité sensorielle, émotionnelle, intuitive et cognitive. Si ce n’est pas le cas, je t’invite à reprendre les bases en découvrant cet article sur le sujet.

Ces particularités sont propres à l’individu, elles font partie de lui, sans le définir : elles forment sa personnalité.

De fait, notre hypersensibilité nous suit dans toutes les sphères de notre vie : personnelle ET professionnelle. Impossible de laisser nos sensations et émotions sur le pas de la porte.

C’est là que ça se complique…

Les pièges à dévier

Hyperesthésie

femme hypersensible stressée au travail

L’imprimante qui ronronne, le téléphone qui sonne, les collègues qui échangent au sujet d’un dossier, le « tic » des touches du clavier… Sans compter les odeurs de café ou pire, de transpiration, de produits chimiques ou de parfum… L’hyperesthésie est une réalité : les hypersensibles sont particulièrement réceptifs aux signaux que leur envoie leur environnement.

Hyperstimulation et fatigue

Et parce qu’elles sont régulièrement hyperstimulées, les personnes hypersensibles peuvent présenter des signes de fatigue au travail.

En faisant un effort inconscient pour s’adapter à leur environnement, se concentrer, gérer leurs émotions : elles s’épuisent facilement et peuvent avoir besoin de faire des pauses plus régulièrement.

Si tu souhaites en savoir plus, je t’invite à lire cet article, dédié à ce sujet !

Réactivité Émotionnelle

ciseau planté dans un ordinateur

La moindre remarque sur ton travail te fait l’effet d’une bombe : tu te sens nul(le), dévalorisé(e), démotivé(e)… Après cela, tu remets tes compétences en question, ou au contraire, tu le vis comme une réelle injustice au point de te mettre en colère. C’est la joie des variations émotionnelles des hypersensibles ! Je me souviens d’une anecdote qui illustre bien le sujet… Il y a quelques années, j’étais à un salon professionnel et un partenaire avait dénigré mes résultats commerciaux : mon sang n’a fait qu’un tour et, après avoir échangé 3 mots sur ma façon de penser, j’ai quitté la conversation en pleurant. Je me suis retrouvée en larmes en plein milieu du Salon des Maires, à Paris. Mon corps avait juste besoin d’extérioriser les émotions fortes que je ressentais. Avec le recul, j’imagine la scène d’un regard extérieur avec beaucoup de légèreté, de compassion…et de sourire !

Les atouts des hypersensibles au travail

Comme j’aime le préciser : chaque médaille a son revers. Ainsi, être hypersensible au travail présente aussi de nombreux atouts.

Sens de l’investissement

Passion led us here

Car nous vivons et travaillons avec le cœur, nous sommes des collaborateurs engagés. Si nous partageons l’ADN, les valeurs et les méthodes de l’entreprise, nous savons nous donner à 200% et nous investir. C’est une sensation euphorisante de se sentir acteur d’une entreprise, et cela booste la confiance en soi ! 

Perfectionnisme et sens du détail

Parmi les traits de caractères des personnes hypersensibles : le perfectionnisme. Attention cependant, il est un atout très dangereux. Poussé à l’extrême, il est un réel danger dans le monde professionnel, et peut amener au burnout. En maitrisant ton gout du travail bien fait et de la précision, tu t’offres l’opportunité de créer un travail de qualité dont tu seras fier !

Créativité et intuition

prise de note créative

Ce n’est pas pour rien que de nombreux artistes sont hypersensibles ! Tes antennes émotionnelles, sensitives et cognitives t’offrent une vision détaillée et atypique de ton environnement. En étant à l’écoute de tes sensations et de ton intuition, tu as le pouvoir de les transformer en créativité au service de ta vie professionnelle ! En te laissant guider par ton intuition et tes émotions, tu pourrais même devenir visionnaire par tes idées innovantes !

Composer avec son hypersensibilité au travail

Je ne le répéterai jamais assez : la clé pour accepter et exploiter ton hypersensibilité est de faire ta propre connaissance. Partir à la découverte de tes pensées, tes émotions, modes de réactions, ton rapport aux autres…permet de mettre en lumière tes atouts, mais aussi tes zones d’ombres. Ainsi, lorsque tu es conscient de tes axes de progression, tu peux agir en conséquence, et laisser de côté la culpabilité ou la dévalorisation de soi ! Si tu es prêt à t’explorer mais que tu ne sais pas par où commencer, je peux t’aider à te mettre sur le chemin grâce à un accompagnement individuel sur-mesure !

Quelques pistes pour maintenir un équilibre au travail  

Si l’investissement professionnel est un vecteur d’épanouissement personnel, il faut veiller à ne pas tomber dans ses pièges… Savoir déconnecter est un exercice quotidien essentiel pour maintenir un certain équilibre émotionnel

Je te donne quelques conseils pour t’encourager dans cette voie :

  • La méditation flash : c’est quelque chose que j’ai mis en place depuis que je suis entrepreneur. Lorsque je sens que je commence à perdre en concentration, ou que je fatigue, je m’accorde 5 à 10mn de méditation guidée. Je te recommande d’ailleurs la méditation de pleine conscience : une alliée dans la réduction du stress et de la fatigue au travail.
  • L’exercice physique : qui n’a jamais connu le/la collègue qui enfile son maillot à la pause de midi pour aller faire quelques longueurs ? Tu me dis que tu n’as pas le temps… Au fond, l’objectif n’est pas de devenir un sportif aguerri, mais plutôt de se reconnecter à son corps quelques instants. Tu peux par exemple prendre cinq petites minutes pour aller marcher, t’étirer ou faire quelques postures de yoga… De nombreux mouvements sont d’ailleurs réalisables au travail !
Pause du midi repos repas
  • La VRAIE pause du midi : j’avoue être la première à sacrifier ce temps au profit de mon travail…et encore plus depuis que je travaille de la maison, ce qui peut sembler paradoxal. Ce temps de repos/repas est l’occasion rêvée pour s’aérer l’esprit et penser à autre chose qu’à tes clients, fournisseurs, dossiers… De temps en temps, accorde-toi le plaisir de manger à l’extérieur de ton lieu de travail. Certaines personnes ressentent le besoin de manger seules, ou du moins sans leurs collègues de travail… C’est OK ! Chacun est différent, il convient simplement de trouver ce qui te convient à l’instanté.

Le monde du travail en pleine transformation…

Si le savoir-faire a longtemps été le seul indicateur de performance au travail, le vent est en train de tourner. De plus en plus, les Ressources Humaines utilisent des outils d’Intelligence Emotionnelle. Le potentiel créatif, empathique et le savoir-être prennent une place prépondérante dans le monde de l’entreprise 2.0.

Le management évolue, et tend vers une approche plus libérée, flexible, et soucieuse du bien-être des collaborateurs.

C’est un point intéressant pour les personnes hypersensibles. En recherche de sens, elles ont un besoin fort de se sentir utile, et d’être reconnues dans leurs missions. Un management adapté est donc particulièrement préconisé pour optimiser au mieux tout le potentiel des ultrasensibles : communication non violente, écoute active, objectifs SMART…sont autant d’outils favorables à un management participatif et bienveillant. 

Sensiblement,

Anaïs Landrieu, Coach pour personnes hypersensibles

10 commentaires pour “Hypersensibles au travail : pièges à éviter et atouts à valoriser

  1. Article très clair et très intéressant. Les hypersensibles sont souvent jugés mais sans voir le côté positif de ce caractère. Mais c’est chose faite maintenant ! Avec en plus des solutions pratiques et faciles. Merci beaucoup !

  2. Hello, ça me rappelle certaines de journées de travail qui me tapaient sur le système.
    J’ai appris à lâcher prise avec le temps mais je suis quand même toujours hypersensible par rapport aux comportements de mes collègues ou patron c’est aussi pour ça que j’ai choisi de travailler seule pour ne plus subir les petites manigances et mesquineries.

    1. Coucou ! Je te rejoins sur l’important d’avoir un cadre de travail bienveillant pour s’épanouir… Nous serons toujours hypersensibles, mais nous pouvons apprendre à nous distancier des comportements des autres, car au-delà des collègues, il y a aussi les clients, avec lesquels nous avons toujours à faire, même lorsque l’on travaille seul. Mais la relation est bien différente ! Que fais-tu comme travail du coup ?

  3. Merci Anaïs pour cet article ! C’est vraiment intéressant de voir le côté positif de la chose. Je ne me considère pas comme hypersensible mais j’imagine que pour les personnes qui ressentent ce que tu décris, ils ont plus facilement tendance à voir les contraintes plutôt que les atouts que cela apporte, c’est top de montrer cette partie là aussi 🙂

    1. Coucou Miléna, et merci pour ton commentaire ! C’est bien souvent le cas, car nous ressentons les choses avec intensité, positives comme négatives : mais le négatif marque souvent plus que le positif… C’est important pour moi de casser cette image de « fardeau » et de présenter l’hypersensibilité plutôt comme une médaille à double face… Je te remercie d’avoir commenté, c’est d’ailleurs très intéressant d’avoir l’avis de personnes comme toi, qui ne se sentent pas concernées directement par l’hypersensibilité ! 🙂

  4. Hello ! Tout à fait d’accord avec ton article…😀.L’hypersensibilité est un atout. Simplement l’hypersensible doit bien se connaitre et ne pas essayer de s’adapter ou tomber dans l’ hyper contrôle pour faire comme les autres à tout prix. 😀Il doit également apprendre à trouver un lieu de travail qui lui correspondra, et saura utiliser au mieux ses potentiels…😀

    1. Coucou Lysandra, et merci ! Entièrement d’accord avec ce que tu avances. L’hypercontrôle…ce mal du siècle pour les HS ! Le lieu de travail et l’équipe ont une importance capitale pour s’épanouir…et, comme tu le dis, utiliser au mieux ses potentiels ! 😀

  5. Merci pour cet article, très éclairant et bienveillant. Clairement les caractéristiques de l’hypersensible peuvent vite se faire « crusher » dans l’entreprise, réussir à trouver ce juste équilibre entre engagement et préservation est très important 🙂

    1. Hello Farah, et merci pour ce commentaire ! Je suis d’accord, il y a encore du boulot pour que l’HS soit valorisée en entreprise, c’est aussi pour cela qu’il convient à chacun de se connaitre et d’apprendre à exploiter ses potentialités…sans se surexposer ! Ah, toujours ce fameux équilibre… 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Praesent quis, venenatis, amet, porta. efficitur.